21/04/2019

Programme de la Sainte et Grande Semaine


Programme Liturgique de la Sainte et Grande Semaine 2019
Du Samedi 20 Avril 2019 au Dimanche 28 Avril 2019

Samedi 20 Avril 2019 : 17h00 : Vigiles et bénédiction des Rameaux

Dimanche 21 Avril 2019 : 10h00: Divine Liturgie de Saint Jean Chrysostome du Dimanche des Palmes

Lundi 22 Avril - Saint & Grand Lundi-
9h00 : Liturgie des Présanctifiés
17h00 : Vigiles du mardi Saint

Mardi 23 Avril -Saint & Grand Mardi-
19h00 : Liturgie des Présanctifiés

Mercredi 24 Avril- Saint & Grand Mercredi-
19h00 : Sacrement de l’Huile Sainte

Jeudi 25 Avril – Saint & Grand Jeudi -
8h00 : Vêpres et Divine Liturgie de Saint Basile
17h00 : Office des Saintes Souffrances : les 12 Évangiles de la Passion


Vendredi 26 Avril : Saint & Grand Vendredi
8h00 : Heures royales.
15H00 : OFFICE DE L’ENSEVELISSEMENT DU CHRIST (descente de la Croix et mise au tombeau).
19h00: OFFICE DES MYROPHORES (VEILLE NOCTURNE AU TOMBEAU DU CHRIST)

Samedi 27 Avril –Saint & Grand Samedi
9h00-10h00: Bénédiction des aliments de Pâques qui seront consommés après la Divine Liturgie.


Samedi 27 Avril: 21h00 : 
NUIT DE PÂQUES : DISTRIBUTION DE LA LUMIÈRE PASCALE, MATINES & DIVINE LITURGIE DE LA RÉSURRECTION DU CHRIST (LITURGIE DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME)

Dimanche 28 Avril –Saint & Grand Samedi
18h00 : Vêpres pascales
SAINT, LUMINEUX & GRAND DIMANCHE DE LA RÉSURRECTION DE NOTRE SEIGNEUR, DIEU ET SAUVEUR JÉSUS-CHRIST 

15/04/2019

08/04/2019

06/04/2019

Bonne Fête!


Bonne Fête de l'Annonciation  à la Vierge Marie, 
Notre très Sainte Souveraine, la Mère de Dieu

Perles liturgiques
Stichères de Fêtes (Vêpres)

Te découvrant l'éternel dessein,  ô Vierge, Gabriel se tint devant toi  et te salua en disant:  Terre sans semailles, réjouis-toi,  buisson qui brûles sans être consumé,  abîme insondable au regard;  réjouis-toi, viaduc menant de terre jusqu'au ciel,  échelle que Jacob a contemplée,  vase divin contenant la manne des cieux;  réjouis-toi qui nous libères de la malédiction,  réjouis-toi, espérance d'Adam et son relèvement;  le Seigneur est avec toi. 

La Vierge pure dit à l'archange de Dieu:  Tu m'apparais sous les traits d'un mortel  et tes paroles dépassent l'humaine raison!  Tu dis que le Seigneur est avec nous  et qu'il habitera dans mon sein,  mais comment deviendrai-je, dis-le-moi,  le séjour de l'Infini,  le temple saint du Seigneur  qui siège sur le trône des Chérubins?  Comment cela se fera-t-il,  puisque le mariage m'est inconnu,  comment donc enfanterai-je un enfant? 

L'Archange lui répondit:  Lorsque Dieu le veut ainsi,  les lois de la nature sont renversées,  il opère des prodiges surhumains;  crois-moi, je dis la vérité,  Vierge toute sainte et immaculée.  Alors la Vierge s'écria:  Qu'il me soit fait selon ta parole à présent,  j'enfanterai le Dieu transcendant,  de ma chair s'incarnera le seul. Tout-puissant  pour ramener les hommes à leur ancienne dignité  par la fusion de sa divinité et de notre humanité. 

Gloire au Père ... Maintenant

Du ciel fut envoyé l'archange Gabriel  pour annoncer à la Vierge sa conception;  en route vers Nazareth, il méditait sur l'étonnante merveille:  Comment! le Très-Haut, l'Infini, va naître d'une Vierge!  Celui qui pour trône a le ciel, et la terre pour escabeau,  va trouver place dans le sein d'une femme!  Celui que les Chérubins aux six ailes et les Séraphins aux yeux innombrables n'osent regarder  accepte de prendre chair en elle par sa seule parole!  Voici qu'est présent le Verbe de Dieu.  Pourquoi hésiter au lieu de dire à la Vierge:  Réjouis-toi, Pleine de grâce, le Seigneur est avec toi,  réjouis-toi, Vierge pure, Épouse inépousée,  réjouis-toi, ô Mère de la Vie,  car le fruit de ton sein est béni. 

31/03/2019

Programme Liturgique


Programme de la 4ème semaine de Carême

Troisième dimanche de Carême: Vénération de la Croix


PERLES LITURGIQUES

Stichères du Lucernaire des Vêpres

Resplendis, vivifiante Croix du Seigneur : * des rayons de ta grâce illumine les cœurs * de ceux qui te vénèrent et t'embrassent pieusement ; * par toi furent séchées les larmes de nos yeux, par toi nous échappons au cercle de l'Enfer, * par toi nous avons part à l'éternelle joie ; * manifeste la splendeur de ta beauté, * accorde tes dons et tes bienfaits * aux fidèles qui implorent avec foi * ta puissante protection et la grâce du salut.

Salut, vivifiante Croix du Seigneur, * paradis de l'Église et nouvel arbre de vie, * qui nous procures la jouissance d'une gloire sans fin ; * par toi sont repoussées les phalanges des 
démons, * en toi se réjouissent les Anges dans les cieux, * pour toi sont en fête les assemblées des croyants ; * arme invincible, imprenable donjon, * fierté des pontifes et sceptre des rois, donne-nous de contempler dès maintenant * les Souffrances du Christ et sa sainte Résurrection.

Salut, vivifiante Croix du Seigneur, * invincible trophée de la foi, * porte du Paradis, rempart de l'Église et réconfort des croyants ; * par toi fut abolie la puissance de la mort, * par toi disparaît l'antique malédiction, * par toi nous sommes élevés de terre jusqu'au ciel, * arme invincible qui chasses les démons, * havre de salut et gloire des Martyrs, * précieux ornement des Moines saints, * au monde tu apportes la grâce du salut.

Exulte, premier couple créé, * que l'ennemi jaloux fit choir de l'allégresse d'en-haut, * jadis, par l'amer plaisir goûté sous l'arbre défendu : * voici que s'avance le nouvel arbre de vie ; * accourez pour l'embrasser dans la joie et vers lui faites monter ce cri de votre foi : * Précieuse Croix, tu es notre secours et protection, * ton fruit nous procure l'immortalité, * l'assurance du Paradis et la grâce du salut.

26/03/2019

Programme liturgique


Programme de la troisième semaine du grand Carême 2019


La cérémonie de la vénération 
de la Précieuse et Vivifiante Croix de Notre Seigneur, 
Dieu et Sauveur Jésus-Christ 
se déroule traditionnellement durant les Vigiles 
(du Samedi 30 mars 2019)

17/03/2019

14/03/2019

Dimanche de l'Orthodoxie



Erratum :
les 16 et 17 mars 2019

Contrairement à ce qui a été indiqué sur le programme du monastère,
la Liturgie du Dimanche de l'Orthodoxie aura lieue selon le programme suivant:

Samedi 16 mars 2019
17h00: VIGILES

Dimanche 17 mars 2019
9h00: Confessions, Tierce, Sexte
10h00 DIVINE LITURGIE
18h00: Acathiste en l'honneur de la divine Passion du Christ

Chapelle Saint Jean Cassien
2, rue Briffaut
13005 MARSEILLE

17/02/2019

Dimanche du Pharisien et du Publicain


Le Pharisien, vaincu par sa vanité, * et le Publicain, courbé de repentir, * se présentèrent tous les deux * devant toi, notre unique Seigneur ; * le premier, si fier de lui, * fut privé de tes biens ; * l'autre, plus sobre de mots, * fut pourvu de ta grâce largement. * Vois mes larmes et rends-moi plus fort, * ô Christ notre Dieu, * car tu es l'Ami des hommes.

Ce Dimanche, nous commençons le Livre Liturgique du Grand Carême: le TRIODE .

Aujourd'hui, nous recommençons avec Dieu et avec ce Triode, que de nombreux mélodes, parmi nos Pères saints et théophores, ont orné de leurs hymnes, sous l'inspiration du Saint Esprit. 

À travers tout le livre du Triode, le but de nos Pères saints a été de nous rappeler, comme en un résumé, tous les bienfaits de Dieu à notre égard depuis le début, de nous remémorer à tous comment, créés par lui, puis nous étant détournés du commandement qu'il nous avait donné, au point de nous retrouver nus, nous avons été chassés des délices du Paradis, rejetés par jalousie du prince du mal, le serpent, notre ennemi, culbutés à cause de notre propre exaltation, et comment nous sommes restés privés de biens, abandonnés à la direction du diable ; comment le Fils et Verbe de Dieu, dans la compassion de son cœur, inclina les cieux et descendit, habita le sein de la Vierge et pour nous se fit homme, et par son existence en notre humanité nous révéla le chemin qui monte vers les cieux, principalement à travers l'humilité, le jeûne, l'éloignement du mal et le reste de ses œuvres ; comment il a souffert, est ressuscité, s'est élevé au ciel, puis a envoyé l'Esprit saint à ses Disciples et Apôtres ; comment ils l'ont prêché par le monde entier comme Fils de Dieu et Dieu parfait ; et ce que les divins Apôtres ont fait par la grâce de l'Esprit très-saint, rassemblant tous les Saints depuis les confins de la terre par leur prédication, afin de remplir le monde d'en haut, ce qui depuis le commencement était le but du Créateur. Et c'est en cela aussi le but du Triode.

Les trois présentes fêtes, celles du Pharisien et du Publicain, du Fils prodigue et du second Avènement, ont été conçues par les saints Pères comme une préparation et un entraînement, afin que nous soyons préparés et prédisposés aux combats spirituels du carême, en renonçant à nos habitudes mauvaises. Et avant tout on nous expose la parabole du Pharisien et du Publicain, qui donne son nom à la semaine. Ceux qui doivent affronter les combats corporels reçoivent d'abord de leurs stratèges une instruction pour le temps de la guerre, afin qu'ils sachent fourbir leurs armes, préparer tout comme il faut et que, tout obstacle levé, ils marchent de tout cœur vers les combats et fournissent l'effort qui leur est demandé. Souvent même, avant la rencontre, on leur adresse des discours, avec des exemples tirés de l'histoire, excitant leur âme à l'émulation, les détournant de la crainte, de la lâcheté, de la nonchalance et de tout ce qui peut les mettre en danger. 

De la même façon les divins Pères sonnent d'avance le combat du jeûne, qui va s'engager contre les démons, afin de nous purifier et des passions qui se sont emparées de nos âmes et des poisons qui y agissent depuis longtemps ; afin que nous nous empressions d'acquérir les vertus que nous ne possédons pas et que, revêtus d'une armure convenable, nous soyons prêts à marcher vers les combats du jeûne. Et c'est pourquoi ils nous exposent en premier lieu cette parabole évangélique si digne de foi, ils nous la proposent comme la première arme pour acquérir la vertu, celle du repentir et de l'humilité, et nous mettent en garde contre le plus grand obstacle vers elle, celui de la jactance et de la vanité. 

À travers le Pharisien, ils nous enseignent à rejeter le vice de l'orgueil et de la présomption, et par le Publicain, à lui opposer son contraire, l'humilité et le repentir. Car le premier et le pire des vices, c'est l'orgueil, la présomption : c'est par là, en effet, que le diable a été déchu du ciel, lui qui auparavant était le Porte-lumière (Lucifer), par là aussi qu'il devint ténèbres et qu'il en porte le nom. Et pour ce qui est d'Adam, notre premier père, c'est par là qu'il lui advint d'être chassé du Paradis, et pour cela les Saints nous exhortent, d'une certaine manière, à ne pas nous enorgueillir de nos vertus et à ne pas nous exalter au-dessus de nos proches, mais d'être toujours humbles. Car le Seigneur résiste aux orgueilleux, mais il accorde aux humbles sa grâce. Il vaut mieux se repentir après avoir péché que de s'enorgueillir pour avoir fait ce qui est juste. Car je vous le dis, nous déclare-t-il : le Publicain s'en revint justifié, et non pas le Pharisien. 

La parabole révèle donc qu'il ne faut pas s'élever, même si l'on fait le bien, mais toujours s'humilier et prier Dieu de toute son âme, même si l'on est tombé dans les pires fautes, car le salut n'est pas loin. Le Publicain, c'est celui qui, ayant reçu des souverains le droit de percevoir les impôts et les affermant contre toute justice, en tire un gain illicite. Le Pharisien est un « séparé », pour ainsi dire, qui dépasse les autres par sa connaissance de la Loi. Saducéen vient de Sadok, ce grand-prêtre qui aida le roi David contre Absalon (2 Rois 15, 24 sqq). Sedek, c'est la justice. Chez les Hébreux, il y avait trois hérésies : les Esséens (sic), les Pharisiens et les Saducéens, pour qui n'existent ni Résurrection,' ni Anges, ni Esprit.

Par les prières de tous les Saints qui chantent ta gloire, Christ notre Dieu, aie pitié de nous et sauve-nous. Amen.

15/02/2019

Fête de la Sainte Rencontre


Tropaire, t. 1 
Réjouis-toi, Pleine de grâce, Vierge Mère de Dieu,  car de toi s'est levé le Soleil de justice,  le Christ notre Dieu, illuminant ceux qui étaient dans les ténèbres.  Réjouis-toi aussi, juste vieillard Siméon,  car dans tes bras tu as porté le libérateur de nos âmes  qui nous permet de prendre part  à sa divine Résurrection. 


Kondakion, t. 1 
Seigneur qui par ta naissance as sanctifié le sein de la Vierge,  par ta Présentation tu as béni les mains de Siméon.  En venant à notre rencontre tu nous as sauvés,  ô Christ notre Dieu.  Donne en notre temps la paix à ton Eglise,  affermis nos pasteurs dans ton amour,  toi le seul ami des hommes. 
SYNAXAIRE

Le 2 février, nous célébrons la Fête de la Sainte RENCONTRE (HYPAPANTE) de Notre Seigneur, Dieu et Sauveur JÉSUS-CHRIST

Lorsque les quarante jours prescrits par la Loi de Moïse pour la purification de la mère d'un nouveau-né furent accomplis (voir Lévitique 12:2-4), la Toute-Sainte Mère de Dieu et Saint Joseph amenèrent l'Enfant Jésus à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, car tout garçon premier-né, appartenant de droit au Seigneur (Exode 13:15), devait Lui être consacré au Temple et être, en quelque sorte, échangé contre l'offrande en sacrifice d'un agneau d'un an ou, pour les familles pauvres, d'un couple de tourterelles et de deux colombes. Le Seigneur du ciel et de la terre, et le Législateur de Son peuple Israël, Lui qui n'est pas venu pour abolir la Loi mais pour l'accomplir (Matthieu 5:17), ayant pris sur Lui notre nature mortelle depuis la désobéissance, la restaure dès Sa venue au monde en se faisant obéissant à tous les préceptes de la Loi. 

Source de toutes les richesses et de toutes les grâces, Il se fait le plus humble et le plus pauvre d'entre nous. Il se soumet à la Loi qu'Il nous a donnée et que, nous hommes, n'avions cessé de transgresser, nous montrant ainsi que l'obéissance est la voie de la réconciliation avec Dieu. Bien que ni Lui ni Sa Mère immaculée n'eussent besoin de purification, après avoir soumis Sa chair à la circoncision le huitième jour, Il attendit encore dans la grotte de Bethléem l'écoulement de la durée légale afin de présenter dans le Temple de Sa gloire ce corps qu'Il a assumé pour devenir le nouveau Temple parfait de Sa divinité. Lui, le Dieu inaccessible et incompréhensible accepte d'être échangé contre l'offrande des pauvres : les colombes et les tourterelles, symboles de la pureté, de la paix et de l'innocence que le Sauveur Ami des hommes est venu nous apporter. Parvenus dans le Temple, ils furent accueillis, dit-on, par le grand Prêtre Zacharie, le père de Saint Jean le Précurseur, qui plaça de manière inattendue la Mère de Dieu dans l'emplacement réservé aux vierges (1) . 

A ce moment-là arriva dans le Temple un homme du nom de Syméon. Juste et pieux observateur de tous les commandements de Dieu, il avait attendu depuis de longues années la réalisation de la Prophétie que l'Esprit Saint lui avait inspirée : c'est à-dire qu'il ne mourrait pas avant d'avoir vu et touché le Christ Seigneur. Ce vieillard, qui figurait toute l'attente d'Israël, tendit alors ses bras pour recevoir le Sauveur comme sur un trône de Chérubins, il bénit Dieu et dit : « Maintenant, ô Maître Souverain, Tu peux laisser Ton serviteur s'en aller en paix selon Ta parole, car mes yeux ont vu Ton Salut » (Luc 2:9). 

L'Alliance d'Israël, devenue caduque à l'apparition du Christ, et la Loi obscure demandaient par lui à se retirer devant la lumière de la Grâce. Ce vieillard, voyant et touchant le Sauveur qui avait été annoncé et préparé par les Justes et les Prophètes depuis tant de siècles, pouvait demander à Dieu en toute confiance d'être désormais délivré des liens de la chair et de la corruption pour laisser la place à la jeunesse éternelle de l'Eglise. Il annonçait ainsi solennellement l'abolissement des figures et prononçait l'ultime Prophétie concernant le Sauveur, en prédisant à Sa Mère que Sa Passion et Sa vivifiante Résurrection seront un signe de contradiction, et qu'elles amèneront la chute des impies et le relèvement de ceux qui croiront en Lui.

Une femme nommée Anne, de la tribu d'Aser, - qui était fort avancée en âge et était connue de tous ceux qui fréquentaient le Temple : car, restée veuve après sept ans de mariage, elle y servait Dieu continuellement en attendant la Venue du Messie dans le jeûne et la prière -, s'avança alors elle aussi vers l'Enfant, et se mit à louer Dieu, annonçant à tous la délivrance d'Israël.

1. Ces précisions concernant le rôle du grand Prêtre Zacharie, absentes du récit de l'Evangile selon Saint Luc ont été empruntées par les synaxaires à la tradition apocryphe. Voir la notice de St Zacharie, le 5 septembre.